[Découverte] Hina matsuri (ひなまつり): la fête des filles

Un peu de culture :

Depuis 1687 au Japon, le 3 mars, on célèbre la fête des filles : « Hina Matsuri » (ひなまつり. Cela veut littéralement dire : La fête des poupées. Elle a son pendant avec « Kodomo no hi » (こどものひ), la fête des garçons. Celle ci est célébrée quand à elle le 5 mai.

L’origine de cette fête remonte à l’ère Heian (794-1185). Les nobles offraient des poupées , qui n’étaient pas destinées à être utilisées comme des jouets, mais à être des objets de collection. Le visage est fait de porcelaine et les vêtements de soie. Elles représentent les membres de la cour impériale de Kyoto. De plus, d’autres poupées afin de compléter la cour impériale. On y trouve notamment des musiciens et des dames de cours. Ces poupées étant de collection comme, elles pouvaient donc être transmises de générations en générations.

poupées de collections japonaises
HINA-MATSURI | 2005.03.09 17:31, Tokyo Yanaka (谷中M類栖) | m-louis .® | Flickr de m-louis .® sous licence Creative Commons BY-SA 2.0 sur flickr

De nos jours :

Tout d’abord, cette fête annonce l’arrivée du printemps. Mais elle est de moins en moins populaire au Japon, les filles préférant les poupées avec lesquelles elles peuvent jouer, cette fête perd un peu à peu en attrait.

Il est possible d’installer les poupées en décorations quelques jours avant le « Hina Matsuri », mais il est impératif de les ranger à la fin de la journée, autrement la superstition veut que cela compromette les chances des filles célibataires vivant dans la maison de se marier pendant un an !

On peut observer des collections de poupées dans certains lieux publics, type centres commerciaux, gares, et également dans des lieux plus spécifiques, comme le sanctuaire Shimogamo à Kyoto, le musée de la poupée d’Iwatsuki, ou encore l’hôtel Gajoen à Tokyo dans le quartier de Meguro.

Qu’est ce qu’on mange :

Sakura Mochi

Dessert japonais à base de riz gluant et de cerise
Sakura-mochi | mama hiro | Flickr de mama hiro sous licence Creative Commons BY 2.0 sur flickr

Le “Mochi” (prononcé « Motte-tchi ») est une pâtisserie emblématique du Japon. Par ailleurs, elle est faite de riz gluant et est fourrée avec de la pâte sucrée de haricots rouge, Anko. La particularité de ce mochi c’est qu’il se déguste avec une feuille de cerisier (Sakura) légèrement salée.

Chirashi Sushi

sashimi de poissons crus sur un bol de riz vinaigré
chirashi | Michael Newton | Flickr de Michael Newton sous licence Creative Commons BY 2.0 sur flickr

Il n’est pas rare que les occidentaux ne connaissent que deux formes de sushi. Premièrement, le nigiri, la boulette de riz surmontée d’une tranche de poisson frais. Deuxièmement, le maki, rouleau de riz et de poissons, découpé au couteau afin de faire des bouchées, mais il existe d’autres formes, dont le Chirashi Sushi. Il consiste en un bol de riz vinaigré sur lequel on dépose des tranches de poissons frais.

Hishi Mochi

Il s’agit d’un mochi particulier, associé à la fête des filles. Sa préparation se fait en étages, de bas en haut. La couleur verte est obtenue avec l’utilisation de la poudre de thé Matcha, la couleur blanche reste nature, et le dernier étage rouge ou rose, est parfumé avec du Sakura (fleur de cerisier). Afin d’obtenir ces différentes couches, on utilise l’algue agar-agar, qui permet de bien séparer les couches quand on les laisse refroidir.

Bien évidemment nous reviendrons sur ces plats plus tard, et ils feront très certainement l’objet de recettes à venir sur ce blog ^^.

Matane !

Benoît

Tu as aimé cet article ? et bien tu peux le partager ! Merci à toi !
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Laisser un commentaire