Menu fast-foods mc donalds

Les fast-foods au Japon : une autre cuisine japonaise

Y a t’il des fast-foods au Japon ? Si vous vous posez les questions, cet article contient les rĂ©ponses. Bonne lecture.
Si cet article vous a plu, n'hésitez pas à le partager sur vos réseaux ! C'est gratuit et ça peut inspirer vos proches !

Bonjour Ă  toutes et tous, cette semaine nous partons pour un nouvel article sur les fast-foods au Japon. Alors, oui, il y a des fast-foods dans l’archipel nippon. MĂŞme si lorsqu’on Ă©voque le pays du Soleil-Levant on pense aux plats traditionnels, la restauration rapide n’en n’est pas moins prĂ©sente. Bien sĂ»r,  certaines enseignes internationales sont dĂ©jĂ  implantĂ©es au Japon. Cependant, certaines chaĂ®nes de fast-foods ne sont prĂ©sentes qu’au Japon ou en Asie. Mais quelles sont-elles ? Quelles sont leurs spĂ©cialitĂ©s ?

Les fast-foods typiquement japonais :

Coco Ichibanya : restauration rapide et curry japonais.

Fast-foods coco ichibanya curry epinards et aubergines

Eggplant and spinach curry, at CoCo Ichiban, Himeji | Flickr de Pete Birkinshaw sous licence Creative Commons BY 2.0 sur flickr

Vous Ă©tiez au courant que les Japonais adorent le curry ? Coco Ichibanya propose des currys de toutes sortes. Il faut compter en moyenne entre 400 et 800 yens l’assiette. Tout dĂ©pend de la taille de l’assiette en question, et des ingrĂ©dients choisis. Ă€ noter que, pour nos amis vegans, Coco ichibanya a Ă©galement prĂ©vu des currys vegans. Par ailleurs, Il existe Ă©galement la chaĂ®ne C&C Curry shop. Visiblement, les deux enseignes, en plus de beaucoup se ressembler, se valent. On ressort rassasiĂ©, pour une somme assez modique. En bref, un très bon rapport qualitĂ© prix. Si vous cherchez une recette de curry japonais, n’hĂ©sitez pas Ă  consulter ma recette ici.

Yoshinoya : les plus anciens fast-foods du Japon.

yoshinoya enseigne de fast-foods japonais

YOSHINOYA @ Sendai | MIKI Yoshihito | Flickr de MIKI Yoshihito sous licence Creative Commons BY 2.0 sur flickr

La chaĂ®ne de restauration rapide japonaise Yoshinoya a vu le jour en 1899. Ă€ l’Ă©poque, Les pĂŞcheurs travaillaient dur, et n’avaient pas le temps de s’arrĂŞter pour un repas chaud. Eikichi Matsuda, Le fondateur de Yoshinoya, a donc crĂ©Ă© un nouveau type de restaurant. Il s’est mis Ă  servir des repas chauds, rapides Ă  prĂ©parer et abordables. Ils servaient principalement des gyudon,  ces bols de riz vinaigrĂ©s surmontĂ©s de bĹ“uf mijotĂ©. Ce plat, reste une valeur sĂ»re de la chaĂ®ne. Si vous souhaitez retrouver ma recette de gyudon vous pouvez cliquer ici.

DĂ©sormais, Yoshinoya compte des milliers de restaurants Ă  travers le monde. En effet, le concept s’est exportĂ© aux États-Unis en Australie, mais pas encore en Europe.

Kaiten Zushi : les sushis tournant.

kaiten zushi fast-foods sushi tournant sur tapis roulant

回転寿司 kaitenzushi | Saga Perttula | Flickr de Saga Perttula sous licence Creative Commons BY 2.0 sur flickr

Vous avez probablement dĂ©jĂ  vu ce type d’Ă©tablissement. Il s’agit des restaurants de sushis ou les assiettes tournent sur un tapis roulant. D’ailleurs, Kaiten Zushi signifie littĂ©ralement, “sushi tournant”. Cette chaĂ®ne de restauration rapide permet de dĂ©couvrir les sushis au Japon. En effet, le choix est large (bien plus qu’en France), le prix abordable. De plus, les sushis, prĂ©parĂ©s au Japon, et ceux prĂ©parĂ©s en France n’ont pas le mĂŞme degrĂ© de raffinement. Vous le savez probablement, mais une fois que vous avez goĂ»tĂ© les sushis dans l’archipel nippon, il est difficile d’en remanger ailleurs.

Et les fast-foods étrangers au Japon dans tout ça ?

Effectivement, ils sont bien prĂ©sents au Japon. Qu’il s’agisse de Mcdonald’s, Starbucks, KFC, vous les retrouverez dans toutes les grandes villes du Japon. Ils ont su Ă  la fois importer leur savoir-faire, tout en s’adaptant aux goĂ»ts japonais. Le marketing a fait le reste. D’ailleurs, en parlant de marketing, savez-vous ou les japonais urbains aiment manger pour NoĂ«l ? C’est surprenant, mais il s’agit de KFC. En fait, en 1970, le directeur du tout premier restaurant KFC du Japon a entendu des clients dirent qu’ils regrettaient de ne pas pouvoir manger de dinde Ă  NoĂ«l. Du coup, il a crĂ©Ă© le « baril spĂ©cial fĂŞte » pour pallier Ă  ce manque. 4 ans plus tard, en 1974, l’offre s’est gĂ©nĂ©ralisĂ©e Ă  tous les KFC du Japon. De nos jours, une Ă©tude de la BBC affirme que 3.6 millions de familles japonaises consomment des produits KFC Ă  NoĂ«l. 

Tout comme la France, le Japon possède une richesse gastronomique large et variée. Néanmoins, les japonais aussi, ont accepté le concept de fast-food, qu’il soit appliqué à la cuisine japonaise ou étrangère.

Vous avez aimĂ© cet article ? Vous pouvez le partager sur vos rĂ©seaux sociaux ! Ça ne vous coĂ»tera rien et moi ça m’aide grandement !

Vous pouvez me retrouver sur : Facebook, Instagram et Twitter

Matane,

Benoît

Si cet article vous a plu, n'hésitez pas à le partager sur vos réseaux ! C'est gratuit et ça peut inspirer vos proches !

0 commentaire “Les fast-foods au Japon : une autre cuisine japonaiseAdd yours →

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :