Quelques exemples de whisky japonais

Whisky japonais : La boisson écossaise que le Japon reproduit si bien

le whisky japonais vous intrigue ? vous en avez entendu parler et vous avez envie d’en savoir plus ? Suivez le guide, c’est par ici 😉
Si cet article vous a plu, n'hésitez pas à le partager sur vos réseaux ! C'est gratuit et ça peut inspirer vos proches !

Bonjour à toutes et tous, une fois n’est pas coutume, aujourd’hui on ne va pas parler, nourriture, mais boisson, grâce au whisky japonais. Saviez-vous que cette boisson alcoolisée issue de distillation d’eaux de vie à base de malt était produite au Japon depuis 1870 ? Même si les débuts étaient balbutiants, le whisky japonais a commencé à s’imposer progressivement au Japon, puis à l’extérieur de l’archipel. Depuis quelques décennies, il marque l’esprit des amateurs de whiskys les plus aguerris. Néanmoins, il ne ne détrône pas le saké et l‘umeshu dans le cœur des japonais, mais il se fait une place chez les connaisseurs de whisky.

Contexte et origine de la fabrication du whisky japonais :

Un peu d’histoire :

Tout d’abord il faut garder en tête que le Japon a été fermé aux étrangers durant deux siècles. Cette période s appelle le Sakoku (signifiant littéralement “fermeture du pays” en japonais). Elle a eu lieu de de 1650 à 1842. À la fin de cette période le Japon découvre le monde extérieur. C’est le général américain Matthew Perry (homonyme parfait de l’acteur de « Friends ») qui a été chargé de mettre fin à la politique d’isolation du Japon. Afin de célébrer la signature du traité de paix et d’amitié entre le Japon est les États-Unis, il organisa un banquet. C ‘est donc à cette occasion que les premiers japonais purent gouter le fameux whisky.

Le début de la création du whisky japonais :

Suite à la signature du traité de paix et d’amitié, le Japon se mit à importer du whisky depuis les États-Unis. Mais, comme cela revenait cher et que les quantités étaient maigres, certains japonais commencèrent à distiller de l’alcool, du sucre et des épices. Bien entendu, à cette époque, ils étaient loin de reproduire à la perfection le whisky venus du continent nord américain. Ce n’est qu’en 1918 que le Japon, et plus particulièrement la compagnie Settsu Sake, pu envoyer un étudiant japonais en whisky à Glasgow afin de comprendre comment reproduire le whisky écossais, mais sur le sol nippon. Par la suite, les japonais n’ont eu de cesse d’améliorer leurs recettes, encore et encore.

Si vous cherchez des informations sur l’alcool au Japon, vous pouvez retrouver mon article en cliquant ici.

Quelques whisky japonais à connaître :

Nikka Coffey grain :

Nikka Coffey Grain whisky japonais
Crédit photo : Dominic Lockyer sur Flickr. Image sous licence creativecommons.

Autour de 55€ pour 70 cl sur des sites de ventes en ligne. Notes de fruits exotiques, jus de cerises et poires bien mûres. En fin de gorgée on sent la vanille bourbon et la poire, qui disparaissent au profit d’un peu d’amertume.

Akashi white oak blended :

akashi whisky japonais
Crédit photo : Falchion sur Flickr. Image sous licence creativecommons.

Il faudra compter environs 34€ les 50 cl sur internet. Ce whisky japonais élevé en fût de chêne américain est puissant. De plus, il produit un goût de camomille et de sherry. Néanmoins, il se montre souple et doux en finale.

Togouchi Kiwami :

Désolé, je n’ai pas trouvé d’image libre de droits pour ce whisky 🙁

Pour une bouteille il faudra prévoir plus ou moins 50€ les 70cl sur les sites marchands. Afin d’avoir les conditions idéales de maturation, il est élevé en fût de chêne, dans une cave de 360 mètres de long. On retrouve des notes d’herbes fraiches et de noix.

Si les boissons japonaises vous intriguent, vous pouvez également consulter mon article sur les boissons japonaises sans alcool, en cliquant, ici.

Vous êtes amateurs de whisky japonais ? Vous avez d’autres références à partager ? Dites moi tout ça en commentaires.

Si vous avez aimé cet article ? Sachez que pouvez le partager sur vos réseaux sociaux ! Ça ne vous coûtera rien et moi ça m’aide grandement !

Pour ne rater aucune publication, recevoir mon guide gratuit, et être informés de chaque nouvel article, abonnez-vous à ma newsletter via le formulaire ci-dessous.

Vous pouvez me retrouver sur : FacebookInstagram et Twitter

Matane !

Benoît

Si cet article vous a plu, n'hésitez pas à le partager sur vos réseaux ! C'est gratuit et ça peut inspirer vos proches !

3 comments on “Whisky japonais : La boisson écossaise que le Japon reproduit si bienAdd yours →

  1. Le whisky japonais, quelle belle découverte !
    Je n’en bois pas moi-même, mais tu viens de me donner une excellente idée de cadeau de Noël pour une personne très chère… je suis ravie 😍

    1. Salut Jessica,

      Ah ben écoute, j’ai découvert le whisky japonais à Noël en offrant une bouteille.

      Les grands esprits se rencontrent.

      a+

      Benoit

  2. Je suis un grand amateur de rhum. J’ai découvert le whisky japonais grâce à un ami grand amateur de whisky. J’ai adoré et je compte en acheter pour changer du rhum.

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :