Algue nori sur une assiette avant d'être utilisée

Algue nori : à la découverte de ce produit de la mer typiquement japonais

Elle est souvent source de méfiance culinaire quand on évoque la cuisine japonaise, mais l’algue nori possède un goût iodé très sympa et de nombreuses vertus
Si cet article vous a plu, n'hésitez pas à le partager sur vos réseaux ! C'est gratuit et ça peut inspirer vos proches !

Bonjour à toutes et tous. Cette semaine, vu qu’il s’agit du premier lundi du mois, on part sur un petit article informatif sur un produit typique de la cuisine japonaise, qui n’a pas souvent la cote, l’algue nori.

J’ai déjà eu des remarques du type « Ah non, mais moi j’aime pas les algues, donc je ne peux pas manger japonais tu comprends ». De mon point de vue, il s’agit de méconnaissance gustative. Je m’explique: vous voyez cet enfant qu’on dit capricieux pour manger, qui n’aime rien et à qui on fait toujours les mêmes plats (ex : coquillettes saucisse knacki). Il faut surtout combler ses attentes gustatives, et que les repas se passent sans heurts, sans cris et sans caprices. Tout ça quitte à ne pas lui faire découvrir d’autres choses, parce qu’au fond, ce n’est pas bien grave hein ?

Vous m’avez vu venir ? Cet enfant c’était moi ! Vous saisissez toute l’ironie de tenir un blog sur la cuisine japonaise pour cet ancien enfant soit disant « capricieux pour manger » ? Bon, j’arrête ce passage digne d’une psychothérapie, on va laisser place à notre sujet du jour : les algues nori.

Dans quels plats japonais trouve-t-on du nori ?

Vous trouverez ci-dessous une liste non exhaustive des plats japonais dans lesquels vous pouvez rencontrer de l’algue nori :

  • Les sushi et les maki : pour les maki c’est obligatoire, sans ça, le riz ne peut se tenir. Pour les sushi, l’algue nori est utilisée pour certains sushi dont la garniture pourrait glisser.
  • Les onigiri : effectivement, là aussi, faire un onigiri, sans algue nori ça n’a pas vraiment de sens.
  • L’onigirazu : il s’agit du cousin de l’onigiri, donc même chose, en faire sans nori est inconcevable.
  • Les bouillons des soba et udon : ce n’est pas obligatoire, et quand il y en a, c’est en décoration et posé au dernier moment. Au contact du bouillon, l’algue va progressivement se désagréger et donner un léger goût iodé au bouillon

Les bienfaits de l’algue nori

Tout d’abord, il est important de faire un point sur ses informations nutritionnelles. Pour 100 gr d’algue nori on trouve :

  1. Sodium : 48 mg
  2. Lipides : 0.3 gr
  3. Potassium 356 mg
  4. Glucides : 5 gr
  5. Calcium : 70 mg
  6. Glucides : 5 gr
  7. Magnésium : 2 mg
  8. Fer : 1.8mg
  9. Protéïnes : 36 gr

Puisqu’il s’agit d’un produit de la mer, on trouvera sans surprise de l’iode, mais aussi du manganèse, des fibres, du zinc, des acidés aminés, mais aussi des vitamines comme les vitamines C, A, B2 et B9.

Les vertus de l’algue nori sont nombreuses. Parmis ces bienfaits on peut compter :

  • Le fait qu’elle régule la thyroïde : la présence de l’iode, déjà reconnue depuis longtemps, aide beaucoup
  • Grâce au manganèse qu’elle contient, elle ralentit le vieillissement cellulaire prématuré causé par les radicaux libres
  • Elle réduit également le risque de développer des maladies cardio-vasculaires
  • Sa teneur en fibres facilite la digestion

Même si elle possède des bienfaits et des vertus, l’algue nori a cependant quelques contrindications.

Les dangers de l’algue nori

Une consommation démesurée peut dérégler la thyroïde, les reins et le système cardio-vasculaire. D’une manière générale en termes de nutrition, l’excès, quel que soit l’aliment, est néfaste. L’algue nori n’échappe pas à la règle.

Peut-on consommer des algues nori en étant enceinte ?

À première vue, on pourrait faire un racourci du type produit de la mer = mauvais pour la grossesse. Il n’en est rien ! Les fruits de mer et le poisson cru représentent un danger pour les femmes enceintes, mais pas l’algue nori. Au contraire, elle s’apdate même très bien aux besoin nutritionnels des femmes durant leurs grossesses.

Autres types d’algues en cuisine japonaise

Algue wakame

Comme l'algue nori, l'algue wakame se cuisine de diverses façon dont en salade
Salade d’algues wakame

Crédit photo : Vegan Feast Catering sur flickr.com

Si vous vous intéressez à la cuisine japonaise depuis un moment, vous n’avez pas pu passer à côté de cet algue. On trouve une salade d’algues wakame (prononcé wakamé) dans de nombreux restaurant japonais. Personellement, je ne suis pas fan, mais après tout, chacun ses goûts, non ?

Algue Konbu

Contrairement à l'algue nori, l'algue konbu ne se dégrade pas dans l'eau et à la cuisson
Konbu en train d’être réhydraté

Crédit photo : Joy sur flickr.com

Cet algue souffre parfois d’une mauvaise orthographe qui est la suivante : Kombu. Sachez juste que le son m sans une voyelle ensuite est imposible en japonais. On retrouve cette algue dans la cuisson du riz japonais. Elle aide à donner un aspect plus collant au riz japonais.

Quelques recettes pour lesquelles il vous faudra de l’algue nori

Cliquez sur l’un des liens ci-dessous pour voir la recette :

Onigiri thon épicé : idée pique-nique

Soba avec bouillon : simple et rapide

Comment cuire du riz japonais – ma méthode

Cet article vous a plu ? N’hésitez pas à le partager autour de vous et sur vos réseaux sociaux !

Abonnez-vous à la newsletter via le formulaire ci-dessous. Vous recevrez mon guide gratuit pour cuisiner japonais et réussir tous vos plats, ainsi qu’une liste de 120 supermarchés asiatiques en Francophonie. De plus, vous serez informés de chaque nouvel article par e-mailtous les lundis.

Vous pouvez me retrouver sur : FacebookInstagram Twitter

Matane !

Benoît

Si cet article vous a plu, n'hésitez pas à le partager sur vos réseaux ! C'est gratuit et ça peut inspirer vos proches !

6 comments on “Algue nori : à la découverte de ce produit de la mer typiquement japonaisAdd yours →

  1. J’adore l’algue nori 🙂 Et comme toi, j’ai du mal avec l’algue wakame… J’en ai goûté une fois par curiosité dans un restaurant japonais. Heureusement qu’il y avait de délicieux makis 😉

    Et je ne connaissais ni l’algue konbu ni les bienfaits de l’algue nori. Je suis contente d’en avoir appris davantage sur la gastronomie asiatique !

  2. Merci pour cet article… j’adore les algues wakame mais par contre difficile à trouver dans le commerce…

    1. Salut,

      Oui, pour les algues nori, en supermarché occidental, c’est quasi impossible. Il faut aller dans un supermarché asiatique physique, ou en ligne.

      Sans ça, les chances d’en trouver sont infimes.

      a+

      Benoit

    1. Salut Cherhine,

      Content que ça t’ait plu. Pour les ref de bouquin, comme je connais pas ton niveau de cuisine japonaise, je vais partir du principe que tu es débutante / fausse débutante.
      Dans ce cas là, tous les bouquins de Laure Kié sont très bien conçus, le plus complet c’est celui ci : https://amzn.to/3EjHAn9

      a+

      Benoit

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :