Du pain de mie râpé dans un saladier afin de faire de la chapelure panko maison

Chapelure panko, la chapelure typiquement japonaise à base de pain de mie sans croûte

Vous avez envie de mettre du croustillant et de la légèreté dans vos plats ? Utilisez la chapelure fine japonaise panko

Pour écouter le podcast de cet article sur la chapelure japonaise panko, cliquez sur le lecteur ci-dessous :

Abonnez-vous sur vos plateformes d’écoute préférées : google podcastspotify et audible

Crédit photo image de couverture de l’article : Jun Seita sur flickr.com

Bonjour à toutes et tous,

Cette semaine on va parler de la chapelure fine japonaise, le panko.

Elle apporte du croustillant à vos panures, avec une touche de légèreté que n’a pas la chapelure traditionnelle. Mais connaissez-vous son origine ?

On raconte deux choses à son sujet :

la première, c’est qu’elle est arrivée tardivement au Japon, puisqu’on la doit aux plats européens introduits après le Sakoku. Elle aurait été importée par les marchands portugais.

La seconde, on rapporte qu’elle a été popularisée pendant la seconde guerre mondiale. Les soldats n’avaient pas accès à des fours traditionnels. Ils auraient alors utilisé du courant électrique, en le faisant passer directement dans la pâte. Cela aurait donné un pain sans croûte, qui serait, plus tard, utilisé pour faire de la chapelure panko.

Vous avez remarqué que j’ai employé le conditionnel ? C’est normal : autant le premier fait parait plausible, autant le second me fait fortement douter.

Comme sur internet on trouve des informations évasives sur le sujet je préfère émettre un doute.

Qu’est-ce que la chapelure panko ?

Contrairement à la chapelure ordinaire, le panko est un type de chapelure japonaise qui se distingue par sa texture aérée et croustillante.

Elle est préparée à partir de pain de mie sans croûte, broyé en miettes épaisses et irrégulières, qui sont ensuite légèrement toastées pour lui conférer cette merveilleuse légèreté et ce croustillant addictif.

Sa texture unique permet une absorption de moins d’huile lors de la friture, ce qui donne des plats croustillants et dorés à souhait, sans être gras.

Pour l’étymologie du mot panko : On retrouve pan > パン (le pain) et ko > コ (petit).

Comment se servir de cette chapelure panko ?

Pour réaliser vos recettes à base de chapelure panko, en plus du morceau de viande ou de poisson que vous souhaitez paner, il va vous falloir 3 ingrédients :

  • de la farine ;
  • de l’oeuf ;
  • de la chapelure panko.

Vous allez prendre 3 assiettes. Dans la première, vous mettrez une généreuse quantité de farine. Dans la deuxième, de l’oeuf battu, et enfin dans la dernière, le panko.

trois assiettes avec de gauche à droite farine, oeuf battu, chapelure japonaise panko
De gauche à droite : farine, oeuf battu, chapelure panko : La méthode FOC

Vous prendrez votre pièce de viande ou de poisson, et vous la tremperez d’abord dans la farine, le but étant de la recouvrir intégralement. Ensuite, passez votre viande ou votre poisson dans l’oeuf battu. La farine permettra que l’oeuf accroche bien et colle. Pour finir, vous mettrez le morceau choisi dans le panko. Pour chacune des étapes il est important que votre poisson ou votre viande soit bien recouvert.

Astuce numéro 1 : vous avez peur de ne pas mémoriser l’ordre ? Dites « FOC » à voix haute ! (libre à vous d’entendre l’animal marin ou une insulte en anglais, je vous laisse choisir 😉). Pourquoi FOC ? Farine > Oeuf > Chapelure, c’est aussi simple que ça

Astuce numéro 2 : Vous avez peur qu’une partie ne soit pas bien recouverte ? Faites un deuxième tour de « FOC ». Là au moins, ça sera parfait.

Où trouver de la chapelure panko ?

Même si les grandes surfaces comme Carrefour surfent sur la vague de la cuisine japonaise et commencent à proposer des ingrédients japonais, les chances que vous trouviez de la chapelure panko sont vraiment très faibles.

Dirigez-vous plutôt vers un supermarché asiatique proche de chez vous. Pour information, en vous abonnant à ma newsletter via le petit formulaire à la fin de cet article, vous recevrez une liste de 120 supermarchés asiatiques dans toute la francophonie (y compris DROM, Belgique, Suisse, Luxembourg et Québec).

Si malgré ça, les supermarchés asiatiques sont trop loin de chez vous, vous pouvez facilement en acheter en ligne chez satsuki et ou nishikidori. Précision : je n’ai pas de lien affilié ni chez l’un ni chez l’autre.

Par quoi remplacer la chapelure japonaise ?

De la chapelure japonaise panko faite à partir de soja pour une alternative sans gluten
Il est possible d’utiliser du soja pour faire une alternative sans gluten à la chapelure panko

Crédit photo : Andrea Nguyen sur flickr.com

Même si je pense qu’il n’est pas possible d’égaler la texture et le goût de la chapelure fine de panko vous pouvez essayer avec :

  • de la chapelure traditionnelle. On perd un peu le côté japonais, mais à défaut, pourquoi pas.
  • des cornflakes non sucrés et réduits en miettes. J’ai vu passer une recette sur les réseaux sociaux, mais je n’ai pas testé. Là aussi, ça peut dépanner.
  • de la farine de riz , qui peut être une alternative sans gluten intéressante.
  • du soja, autre alternative sans gluten par Andrea Nguyen.
  • du parmesan, pour donner un petit goût de fromage, mais là, j’avoue qu’on s’éloigne pas mal de notre chapelure panko.
  • de la chapelure panko faite maison (recette un peu plus bas). C’est, à mon sens, l’alternative la meilleure, sans être parfaite.

Bref, vous l’aurez compris, je ne suis pas spécialement pour remplacer le panko. À partir du moment où on remplace, on ne peut pas reproduire à l’identique un goût ou une texture. Après, vous êtes libres de faire ce que vous voulez, je ne vous jugerai jamais !

Comment faire de la chapelure panko maison :

Pour les ingrédients vous aurez besoin simplement de pain de mie blanc. Pas de pain de mie avec des céréales, juste un pain de mie blanc tout simple.

Emballez la quantité de pain de mie souhaitée dans du film étirable en superposant les tranches. Congeler le tout une nuit. Le lendemain, couper la croûte du pain de mie avec un couteau pour ne garder que la mie.

Couper la mie en gros cubes et mixer le tout dans un robot ménager. Attention à ne pas faire de la poussière de pain : les morceaux doivent rester assez épais. Attention également avec les appareils type Thermomix qui peuvent réduire en poussière votre chapelure panko en une fraction de secondes. À vous de bien régler votre appareil.

Étalez une fine couche de votre chapelure japonaise sur une plaque allant au four avec une feuille de papier cuisson (qu’on appelle aussi papier sulfurisé).

Cuire le tout 15 à 20 minutes à 100°c (thermostat 3). Votre chapelure panko doit rester blanche et ne doit pas se colorer.

Quoi faire avec ces flocons de pain japonais ?

Un tonkatstu (porc pané dans la chapelure japonaise panko)
Un exemple de ce qu’on peut faire avec de la chapelure panko : tonkatsu (porc pané)

Crédit photo : George N sur flickr.com

Vous trouverez ci dessous 3 recettes japonaises que je fais régulièrement et dans lesquelles j’utilise du panko.

J’envisage prochainement de vous faire une recette de ebifurai (crevettes panées avec du panko)

Après, libre à vous de sortir des sentiers battus et d’utiliser de la chapelure panko dans d’autres plats non japonais. Mon conseil : soyez créatifs, osez !

Si vous avez aimé cet article, partagez-le sur vos réseaux sociaux.

Abonnez-vous à ma newsletter via le formulaire ci-dessous. Vous ne raterez aucun article, et vous recevrez mon guide gratuit pour cuisiner japonais sans vous prendre la tête.

Vous pouvez me retrouver sur : (nouveau) YouTube, FacebookInstagram et Twitter

Matane !

Benoît

12 comments on “Chapelure panko, la chapelure typiquement japonaise à base de pain de mie sans croûteAdd yours →

    1. Hello Patricia,

      Y a plus qu’à tester : Tu peux faire du poulet katsu, pas forcément avec du curry japonais. Tu peux faire une salade à côté, ça passe bien.

      a+

      Benoit

    1. HellOphélie 😉

      Si t’es toujours à Lyon, tu peux en trouver facilement. Genre chez Satsuki (épicerie 100% japonaise) à Lacassagne, ou à Paris Store (supermarché asiatique) aux Etats Unis.

      A+

      Benoit

    1. Hello Pascal,

      Pour tester, l’idéal, c’est le poulet katsu, pas forcément avec un curry japonais. Tu peux l’accompagner d’une salade estivale, ça passe bien 😉

      A+

      Benoit

  1. Super, je ne connaissais pas et c’est une bonne idée. Pourquoi on ne pourrait pas utiliser du pain de mie complète ou céréale ?

    1. Hello Fabienne,

      Je n’ai pas trouvé d’affirmation là dessus mais ce qui me vient en tête c’est le fait que si il y a des graines de céréales, tu vas te retrouver à faire frire ces graines.
      Niveau gustatif j’ai peur que ce soit bizarre.

      Pour la farine complète, je ne sais pas du tout comment elle se comporte dans une cuisson type friture. J’ai peur que ça perde en légèreté…après, libre à toi de tester et de me donner tord 😉

      a+

      Benoit

    1. Salut Aurélie,

      Dans les autres adresses lyonnaises :

      ACE, rue de l’arbre sec (terreaux) et les halles du Japon rue pasteur (Guillotière)

      a+

      Benoit

  2. Merci pour cette découverte. Bien évidement moi tout de suite j’ai envie de faire moi-même mon panko. J’aime les expérimentations !
    Mais je ne suis pas sûre d’avoir bien compris : on enlève la croûte et on coupe en cube le pain congelé ? Tu utilises quoi comme couteau pour faire ça ?

    1. Hello,

      Je te confirme que tu as bien compris.

      Pour le couteau : un couteau qui coupe 😉 Plus sérieusement, pour moi ça coulait de source, mais je me rends compte que ce qui est évident pour moi, ne l’est pas obligatoirement pour les autres. Merci !

      Un grand couteau (type couteau à pain) et SANS dents, sinon ça risque de déchirer plus que de couper, ça fera très bien l’affaire.

      a+

      Benoit

Laisser un commentaire