yokan pret à déguster

Yokan : recette de gelée japonaise avec seulement 4 ingrédients

Saviez vous que le Japon possède une pâtisserie proche de nos pâtes de fruits ? Il s’agit du Yokan. Venez avec moi, je vous explique tout ça.
Si cet article vous a plu, n'hésitez pas à le partager sur vos réseaux ! C'est gratuit et ça peut inspirer vos proches !

Bonjour à toutes et tous. Cette semaine, à nouveau une recette sucrée, le yokan. Cette gelée japonaise accompagne parfaitement un thé japonais. On peut la comparer à nos pâtes de fruits. Néanmoins, comme il s’agit d’une pâtisserie japonaise, elle est peu sucrée. On trouve habituellement une version à la pâte de haricots rouges, mais sachez qu’il est aussi possible d’en faire avec de la crème de marrons et d’autres ingrédients. Les premières traces de la consommation de yokan sur l’archipel japonais remontent au 15ème siècle. À cette époque on mixait de la pâte de haricots rouges avec des racines de kudzu (plante originaire d’Asie du sud-est, de la famille des fabacées, tout comme les pois et les haricots). On faisait cuire le tout à la vapeur pour obtenir des mushi-yokan (Yokan à la vapeur). Il faudra attendre le 19ème siècle pour voir l’utilisation de l’agar-agar comme gélifiant. Dès lors, cette pâtisserie conquit le Japon. Désormais, on en trouve à base de pâte haricots rouges, pâte de haricots blancs, patate douce, châtaignes ou bien kakis.

Les ingrédients pour faire du yokan

tout ce qu'il vous faut pour faire du yokan
  • 370 gr de crème de marrons (surtout pas de crème de marrons non sucrée ! Cette recette utilise uniquement le sucre présent dans la crème de marrons)
  • 30 cl d’eau
  • Une poignée de fraises (du jardin c’est encore mieux, et c’est la saison !)
  • 2 cuillères à café rases d’agar-agar

Les étapes

  1. Dans une casserole anti-adhésive mettre l’eau et l’agar-agar. Puis, porter à ébullition et laisser frémir 30 secondes.
  2. Ensuite, hors du feu, ajouter la crème de marron que vous mélangerez à l’aide d’une maryse ou d’une spatule en bois (pas d’ustensiles en métal qui abimeraient le revêtement anti-adhésif de la casserole). Le but est d’obtenir une consistance liquide et homogène de la couleur de la crème de marrons. Il faut donc s’assurer qu’il ne reste plus d’amalgames de crème de marrons.
yokan en cours de cuisson
  1. Placer le liquide encore chaud dans un petit plat. J’insiste sur le terme « petit », il faut que votre yokan puisse atteindre au moins 3 à 4 cm de haut. Pour vous donner un ordre d’idée le mien faisait 10cm par 20cm.
  2. Pendant que le liquide est encore chaud, déposer délicatement les fraises. L’idée est de pouvoir découper ensuite des carrés autour de chaque fraise.
  3. Laisser reposer à température ambiante jusqu’à ce que la gélification soit complète.
yokan dans son moule et qui refoidi

Si vous souhaitez faire une version avec de la pâte de haricots rouges anko, vous pouvez remplacer la crème de marrons par du anko.

Besoin d’une recette de pâte de haricots rouges ? Cliquez sur la recette ci dessous :

Anko : Pâte de haricots rouges japonaise en 15 minutes

Vous avez envie d’autres recettes sucrées ? En voici quelques-unes :

Daifuku fraises pâte de haricots rouges

Mochi glacé : recette de mochi à la crème glacée

Crepes matcha et pâte à tartiner matcha : 2 recettes pour 1 article

Si vous avez aimé cet article ? Sachez que pouvez le partager sur vos réseaux sociaux ! Ça ne vous coûtera rien et moi ça m’aide grandement !

Abonnez-vous à ma newsletter via le formulaire ci-dessous. Vous ne raterez aucun article, et vous recevrez mon guide gratuit pour cuisiner japonais même en étant débutant.

Vous pouvez me retrouver sur : FacebookInstagram et Twitter

Matane !

Benoît

Si cet article vous a plu, n'hésitez pas à le partager sur vos réseaux ! C'est gratuit et ça peut inspirer vos proches !

4 comments on “Yokan : recette de gelée japonaise avec seulement 4 ingrédientsAdd yours →

  1. Alors moi je n’aime pas les marrons, enfin je n’ai jamais réessayé à vrai dire.
    Quand j’étais petite j’aimais sentire l’odeur des marrons chauds à la fête forraine, mais en bouche pas du tout.
    J’aimerai tester la recette. La vraie, car peut-être que maintenant j’aimerai bien, Les goûts change. sinon existe-t-il d’autres variantes, que celle aux haricots rouge ?

    1. Salut Marie,

      Alors, j’adore la crème de marrons, par contre les marrons chauds (qui sont en fait des chataignes), je n’aime pas du tout la texture farineuse, alors que la farine de chataignes ne me pose pas de soucis. Pour la version à la pâte de haricots rouges, le gout s’approche un peu de la noisette. Et pour les variantes, hormis pate de haricots rouges, pate de haricots blancs et crème de marrons, je n’en ai jamais goûté d’autre. Je sais qu’il est possible d’en faire à la patate douce, mais je n’ai pas de recette sous la main.

      a+

      Benoit

  2. Je viens de faire ta recette, mais c’est vraiment trop sucré pour moi, sinon facile à faire, je vais essayer avec du matcha.

    1. Bonjour Martine,

      Dans ce cas là, je pense qu’il vaudrait mieux remplacer la crème de marrons par de la pâte de haricots rouges, qui est bien moins sucrée.

      Benoit

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :