Bol de riz japonais servi au restuarant

Riz japonais : lequel choisir ?

Quand vous devez acheter du riz japonais, vous êtes perplexe. Vous ne savez jamais lequel prendre ? Et puis est ce que le riz à risotto au final c’est pas la même chose ?

Vous avez des questions, j’ai les réponses, suivez-moi !

Si cet article vous a plu, n'hésitez pas à le partager sur vos réseaux ! C'est gratuit et ça peut inspirer vos proches !

Riz japonais : les 3 erreurs à éviter quand vous achetez du riz

Bonjour à toutes et tous. Cette semaine, j’ai envie de vous parler de riz japonais.

Même si nous connaissons bien cette céréale, savez-vous qu’elle est cultivée dans les rizières d’Asie du sud depuis 10 000 ans, mais depuis seulement 2000 ans au Japon ?

Par ailleurs, jusqu’au XVIIème siècle, sa consommation était quasi-exclusivement réservée aux nobles et aux guerriers. Plus tard, durant le XXème siècle, le riz devient un aliment de base pour toutes les couches de la population. Passons le côté historique pour revenir à notre sujet.

1 : N’importe quel riz fera l’affaire pour préparer du riz japonais :

Riz japonais stocké dans un bocal

Crédit photo : Dario Mendez sur unsplash.com

Vous avez un peu de riz basmati, de riz thaï, de riz à risotto, ou même de riz rond à dessert, et vous avez envie de faire des sushi ? Oubliez les riz mentionnés dans la phrase précédente. Il vous faut au minimum du riz à sushi. Le riz doit avoir des grains ronds (ce qui n’est pas le cas du thaï et du basmati, et en plus ils sont parfumés, bref on les élimine d’office). Pour le riz à risotto et le riz rond, ça peut passer, mais le rendu risque d’être pâteux. Les grains vont se désagréger partiellement à la cuisson. Le riz à sushi, lui, est bien meilleur, mais nous verrons plus loin qu’il est possible de trouver mieux. Une petite précision également : Contrairement aux autres variétés de riz, il faut impérativement rincer les grains de riz japonais à l’eau froide pour retirer un un maximum d’amidon.

2 : Acheter du riz japonais en supermarché plutôt qu’en épicerie asiatique :

sac de riz japonais dans un supermarché asiatique

Crédit photo : Steven Rieder sur unsplash.com

En ce qui concerne le riz à sushi de supermarché, il peut faire l’affaire, à condition de ne pas être exigeant.

Afin d‘illustrer un peu mieux mon propos, je vais utiliser une métaphore. Vous demandez à votre conjoint d’aller chercher du pain. Il revient 15 minutes plus tard, avec du pain de mie. Devant votre mine perplexe, il comprend que quelque chose ne va pas. En effet, il s’agit bien de pain : ou est le problème ? Vous avez déjà mangé du pain de mie avec ce bon brie coulant à souhait, que vous avez acheté chez le fromager ? On est d’accord qu’avec un bon pain de campagne au levain, bien croustillant en extérieur et moelleux dedans, c’est nettement mieux, non ?

En bref, c’est dans une épicerie asiatique ou japonaise (un supermarché asiatique, appelez ça comme vous voulez) que vous aurez un plus large, et meilleur choix de riz.

3 : Prendre le riz japonais le moins cher :

Un bon rapport qualité prix :

Paquet de la marque japonaise shinode

Crédit photo : Satsuki.fr

Pour rester dans les supermarchés asiatiques, la marque qui inonde le marché est Shinode. Son prix, à 2.90€ le kg chez Satsuki.fr est honorable, en revanche il s’agit d’un riz cultivé en Italie, dans une région ou le climat ressemble à celui du Japon. De plus, les petits budgets y trouveront un rapport qualité-prix intéressant. Néanmoins, ayant goûté un riz plus de haut de gamme, j’avoue que remanger du Shinode m’a fait me rendre compte de l’écart colossal en termes de goût et de texture.

Koshihikari / yumenishiki :

riz japonais de type yume nishiki

Crédit photo : Satsuki.fr

Pour certains je vais parler chinois (ou japonais en l’occurrence), mais si vous parlez un peu japonais, je vous recommande de mémoriser ces appellations. En effet, elles sont le gage d’un riz premium, qui se tient très bien à la cuisson, ce qui n’est pas le cas des riz que j’ai cité auparavant. En termes de tarif, en sac de 5 kg, le yume nishiki (ゆめにしき en hiragana et en japonais) est à 4.70€ le kg, mais il les vaut. Petit bémol pour les petits bras, à ce jour je n’en ai jamais trouvé en format 1kg, mais uniquement en 5kg. Il faudra donc prévoir des bras en conséquence, et un endroit pour le stocker. Par ailleurs pour les japonophones, une mention importante à essayer de retrouver sur les paquets de riz : こしひかり : Koshihikari pour le romaji. Je n’ai pas réussi à trouver l’étymologie exacte, mais cela indique un riz premium, et donc de qualité supérieure.

Ce qu’il faut retenir sur le riz japonais :

Que vous soyez du genre “petit budget”, ou que vous ayez plus de moyens, vous trouverez à coup sûr un riz adapté en supermarché asiatique. Alors que dans un supermarché traditionnel, au mieux vous ressortirez avec un riz à sushi de piètre qualité, bien en dessous de celui de la marque Shinode.

Maintenant que vous avez acheté votre riz, vous avez besoin de recettes n’est-ce-pas ? Cliquez sur l’un des liens ci dessous :

Comment cuire du riz japonais – ma méthode (recette à la casserole, pas besoin, de cuiseur à riz)

Omurice : l’omelette au riz frit

[Recette] Aubergine au miso – Végétalien

Curry japonais : idéal pour se réchauffer – Boeuf

[Recette] Je teste pour vous : Le « Gyudon » de « Oishiisan »

Donburi vegan : facile et rapide

Et vous, votre riz japonais, vous l’achetez où ? Une marque fétiche à partager ? Une appellation particulière ? On en parle en commentaires.

Si vous avez aimé cet article ? Sachez que vous pouvez le partager sur vos réseaux sociaux ! Ça ne vous coûtera rien et moi ça m’aide grandement !

Abonnez-vous à ma newsletter via le formulaire ci-dessous. Vous ne raterez aucun article, et vous recevrez mon guide gratuit pour cuisiner japonais même en étant débutant.

Vous pouvez me retrouver sur : Facebook, Instagram, Twitter


Matane !

Benoit

Si cet article vous a plu, n'hésitez pas à le partager sur vos réseaux ! C'est gratuit et ça peut inspirer vos proches !

8 comments on “Riz japonais : lequel choisir ?Add yours →

  1. Merci pour cet article original. Je note le nom du riz conseillé. Connais-tu un bon riz japonais de production biologique?

    1. Salut Bénédicte, de rien ^^

      Pour le riz japonais bio, j’en au trouvé un…par contre en terme de tarif, j’estime que c’est dans la catégorie luxe…20€ le kg.

      https://www.umamiparis.com/fr/riz-gluant/347-riz-japonais-koshihikari-bio-1-kg-4582102820015.html

      Je suis pas fan du bio de manière générale. Est ce qu’un ananas bio est meilleur qu’un ananas non bio ? Qu’est ce qui prouve qu’il est vraiment bio ? Est ce qu’un label BIO, AB ou autre ça ne s’achète pas au final ?

      Et puis l’ananas bio ou pas, avant d’arriver dans ton assiette il a fait 8 fois le tour de la terre et il a un bilan carbone pourri…

      a+

      Benoit

  2. Merci pour toutes ces précisions a propos du riz pour sushi ou maki ! Tout les riz ne ce valent pas et n’ont pas la même utilisation. J’ai découvert ce principe en vivant en Chine et je suis d’accord il faut savoir choisir le bon riz qui va pour la bonne recette 😉

    1. Salut Florent,

      Oui en effet, comme tu dis, le bon riz pour la bonne recette, tu as tout résumé.

      J’imagine que pour la cuisine chinoise c’est pareil non ?

      a+

      Benoit

  3. Ah, le monde merveilleux du riz ! J’apprécie le riz basmati pour son parfum, je prends du riz rond pour faire du riz au lait. Miam !

  4. miam ton article me donne envie de manger des sushi! merci pour l’astuce du riz à privilégier!

    1. Salut Jennifer,

      Cet article m’a semblé intéressant à proposer. Je cuisine japonais depuis 15 ans, donc pour moi c’est une évidence qu’il faut prendre du riz japonais dans un supermarché asiatique, mais ça ne l’est pas spécialement pour tout le monde.

      Du coup je donne l’info.

      a+

      Benoit

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :