Kinpira de carottes pret a deguster

Kinpira de carottes : une entrée simple et rapide

Vous êtes à la recherche d’une entrée japonaise simple et rapide à faire. Ce Kinpira vous conviendra à merveille !
Si cet article vous a plu, n'hésitez pas à le partager sur vos réseaux ! C'est gratuit et ça peut inspirer vos proches !

Bonjour à toutes et tous, cette semaine je pars sur une entrée. Peu connue mais néanmoins très sympa, le Kinpira de carottes. Il s’agit simplement de batônnets de carotte, coupés finement, et cuits dans une sauce à base de mirin, saké, sauce soja et divers autres ingrédients. On en trouve parfois dans les izakaya au Japon, ou bien dans les restaurants japonais en France. Si on devait résumer le kinpira, il s’agirait d’un mode de cuisson à la fois sauté et mijoté. Bien entendu on peut étendre le kinpira à d’autres légumes japonais ou occidentaux. Au pays du soleil levant, on en retrouve au gobo (racine de bardane) ou de racines de lotus. Pour les légumes occidentaux, le kinpira peut également se faire avec des pois gourmands, des jeunes navets ou bien encore avec des courgettes, à condition de les détailler en batônnets 1,5 fois plus gros que pour les carottes.

Les ingrédients pour 2 personnes :

Tout ce qu il vous faut pour faire un kinpira de carottes
  • 3 grosses carottes
  • 1 cuillère à soupe d’huile de sésame
  • 1 cuillère à soupe de sésame blanc grillé préalablement
  • 20 cl d’eau
  • 2 cuillères à café de dashi
  • 1 cuillère à café de sucre
  • 2 cuillères à soupe de saké de cuisine (à défaut du vin blanc entamé fera très bien l’affaire)
  • 1 cuillère à soupe de mirin
  • 1,5 cuillère à soupe de sauce soja

Les étapes du Kinpira de carottes :

  1. Laver et éplucher les carottes. Les couper en fins batônnets de 8 à 10 cm de long. Puis réserver.
Kinpira carottes en batonnets plus ou moins fins
  1. Ensuite, préparer la sauce : dans un grand bol ou un petit saladier, mélanger l’eau, le dashi, le sucre, le saké (ou le vin blanc), le mirin, la sauce soja. Réserver.
  2. Faire chauffer à feu vif une poêle à rebords hauts, ou un wok, avec une cuillère à soupe d’huile de sésame. Puis, mettre les batônnets de carotte avec les graines de sésame blanc préalablement grillées. Baisser sur feu moyen et laisser cuire 2 à 3 minutes en remuant toutes les 30 secondes.
ajout de la sauce dans le kinpira de carottes
  1. Ensuite, ajouter la sauce préparée en étape 2. Laisser cuire jusqu’à complète absorption du liquide, en remuant régulièrement avec une cuillère en bois. Si comme moi vous aimez les plats un peu (ou beaucoup !) pimentés, vous pouvez ajouter une demi-cuillère à café de 7 épices japonais (shichimi togarashi en japonais). Cette dernière étape est tout à fait facultative.

Servir dans un grand bol ou tout le monde piochera dedans à loisir.

Vous connaissez déjà le kinpira de carottes ? Ou a contrario vous ne connaissez pas encore et vous allez tester ? Dites-moi tout ça en commentaires !

Si vous cherchez d’autres entrées à partager, cliquez sur l’un des liens ci dessous :

Gyoza au poulet : raviolis japonais

Gyoza vegan simples et faciles

Les takoyaki : boulettes de poulpes

Vous avez aimé cet article ? Vous pouvez le partager sur vos réseaux sociaux ! Ça ne vous coûtera rien et moi ça m’aide grandement !

Vous pouvez me retrouver sur : FacebookInstagram et Twitter

Pour ne rater aucune publication, recevoir mon guide gratuit, et être informés de chaque nouvel article, abonnez-vous à ma newsletter via le formulaire ci-dessous.

Matane,

Benoît.

Si cet article vous a plu, n'hésitez pas à le partager sur vos réseaux ! C'est gratuit et ça peut inspirer vos proches !

5 comments on “Kinpira de carottes : une entrée simple et rapideAdd yours →

  1. Ça donne l’eau à la bouche, merci pour cette belle recette. La prochaine fois que je cuisinerai japonais je testerai cette recette en entrée.

  2. Et bien je ne connaissais pas merci Benoît pour cette découverte total légumes. Ce qui est bien c’est qu’on peut trouver tous ces ingrédients assez facilement en France. Tu nous referais un petit tuto « dashi » un de ces 4 ? Car je le fais toujours un peu comme ça vient 🙂

    1. Salut Sophie,

      Je t’avoue que niveau dashi, je fais simple. J’utilise du dashi en poudre. Je trouve ça assez économique, et j’en trouve toujours dans mon supermarché asiatique. Ce qui n’est pas toujours le cas du katsuoboshi…

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :