La street food au Japon : La cuisine de rue Ă  la japonaise

De trĂšs nombreux pays, ont leur type de street food (nourriture qu’on achĂšte dans des Ă©choppes, dans la rue et qu’on mange en flĂąnant), le Japon ne dĂ©roge pas Ă  cette rĂšgle.
Si cet article vous a plu, n'hésitez pas à le partager sur vos réseaux ! C'est gratuit et ça peut inspirer vos proches !

Bonjour Ă  toutes et tous. De trĂšs nombreux pays ont leur type de street food (nourriture qu’on achĂšte dans des Ă©choppes, dans la rue et que l’on mange en flĂąnant). Le Japon ne dĂ©roge pas Ă  cette rĂšgle. Partons ensemble Ă  la dĂ©couverte des plats emblĂ©matiques de ce type de cuisine.

Takoyaki

Boulettes japonaises takoyaki Ă  base de poulpe qu'on trouve sur les stands de street food
Crédit photo : Mesh sur Unsplash.com

L’une des stars de la street food japonaise est sans conteste le « takoyaki Â». Ce sont des boulettes de pĂąte, garnies de lĂ©gumes et de poulpe. Ce plat est initialement originaire de la ville d’Osaka (prononcĂ© Osaka et non « Ozaka Â»).

Pour l’étymologie, Tako signifie poulpe et Yaki, grillĂ©.

Compte tenu de leurs tailles, elles sont gĂ©nĂ©ralement vendues par 4 ou par 6, accompagnĂ©es d’une sauce brune sucrĂ©e-salĂ©e. Une de mes anciennes professeures de japonais, originaire d’Osaka, nous expliquait que dans quasiment chaque famille dans la rĂ©gion d’Osaka, il y a un appareil pour faire les takoyakis. Au niveau de la popularitĂ© de cet appareil, elle faisait le parallĂšle avec l’appareil Ă  raclette en France.

N’hĂ©sitez pas Ă  aller regarder ma recette de takoyaki.

Yakisoba : un classique de la street food japonaise

nouilles soba sautées sur un stand de street food japonais
Crédit photo : Katsuuu 44 sur flickr.com

Un autre plat de la street food japonaise que j’adore faire, Ă  dĂ©faut de pouvoir voyager au Japon actuellement, les « yakisoba ». Les sobas sont des nouilles de sarrasin. A l’origine elles sont servies dans un bouillon chaud avec de la garniture , sur le mĂȘme principe que les « ramens Â».

On peut Ă©galement les faire sauter avec des lĂ©gumes et une viande ou des produits de la mer. Les soba Ă©tant fait Ă  partir de sarrasin, elles sont plus intĂ©ressantes d’un point de vue nutritionnel, que les nouilles Ă  bases de farine de blĂ©. Elles contiennent des protĂ©ines, des acides aminĂ©s ainsi que des fibres solubles, qui jouent un rĂŽle non nĂ©gligeable dans la sensation de satiĂ©tĂ©.

Ma recette de yakisoba est ici.

Kakigori

glace pilée japonaise kakigori sur un stand de street food japonais
Crédit photo : Seika sur flickr.com

Encore mĂ©connue en France, cette glace a cependant conquis Pierre HermĂ©, qui l’a mise Ă  la carte du restaurant « Royal Monceau » Ă  Paris. Elle ressemble Ă  une montagne de granitĂ© que l’on arrose gĂ©nĂ©reusement de sirops colorĂ©s. GrĂące Ă  son cĂŽtĂ© Kawaii (mignon en japonais) cela en fait un dessert totalement « instagrammable Â». On la retrouve un peu partout au Japon et notamment dans les salons de thĂ© chics, quand arrive l’étĂ©. On pense qu’elle Ă©tait autrefois rĂ©servĂ©e Ă  la noblesse, notamment durant l’ùre Heian (794 – 1185).

Hashimaki

galette de légumes sautés enroulée sur un batonnet sur un marché de street food japonais
Crédit photo : Michael Seachang sur flickr.com

Les « hashimaki Â» sont Ă©galement moins cĂ©lĂšbres. La base est un Ă©quivalent d’une galette de pĂąte, de choux, lĂ©gumes divers et accompagnements, l’okonomiyaki. Un peu d’étymologie : Okonomi signifie « tout ce que vous voulez Â», yaki, une fois de plus, « grillĂ© Â» . Le tout est prĂ©parĂ© sur une plaque chauffante japonaise, et est ensuite roulĂ©e sur un bĂątonnet afin de pouvoir ĂȘtre transportĂ©e et mangĂ©e, tout en marchant.

Yatai : les Ă©choppes de la street food japonaise

échoppe japonaise sur un marché de street food
Crédit photo : Melanie_ko sur flickr.com

Enfin, ici il ne s’agit pas d’un plat, mais d’un Ă©tablissement. Les « yatai Â» sont des Ă©choppes dĂ©montables, et donc mobiles, ou sont produits les plats que nous avons vus prĂ©cĂ©demment. Durant les festivals japonais on peut en voir facilement, mais elles tendent Ă  disparaĂźtre, Ă  l’exception de celles dans la ville de « Fukuoka Â» qui semble conserver cette tradition.

Il semblerait que les autoritĂ©s ne voient pas d’un bon Ɠil les « yatai Â». En effet ces derniers sont parfois Ă©loignĂ©s du cĂŽtĂ© propre et aseptisĂ© que le Japon aime renvoyer aux yeux du monde extĂ©rieur.

Si vous avez aimĂ© cet article ? Sachez que vous pouvez le partager sur vos rĂ©seaux sociaux ! Ça ne vous coĂ»tera rien et moi ça m’aide grandement !

Abonnez-vous Ă  ma newsletter via le formulaire ci-dessous. Vous ne raterez aucun article, et vous recevrez mon guide gratuit pour cuisiner japonais mĂȘme en Ă©tant dĂ©butant.

Vous pouvez me retrouver sur : Facebook, Instagram, Twitter


Matane !

Benoit

Si cet article vous a plu, n'hésitez pas à le partager sur vos réseaux ! C'est gratuit et ça peut inspirer vos proches !

6 comments on “La street food au Japon : La cuisine de rue Ă  la japonaiseAdd yours →

  1. Mmmm j’ai l’eau Ă  la bouche ! Ça donne envie de tout essayer ! C’est excellent la kagigori de HermĂ© ! Et trop dommage la disparition des yatai !

  2. J’adore les Takoyaki !!! Jamais goĂ»tĂ© les Kakigori, mais ça donne envie ! J’ai faim maintenant !

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :